Réalisé par Julian Marshall, OBEY THE GIANT, est le film qui raconte l’histoire des premières créations artistiques de Frank Shepard Fairey, aka Obey.  Ce court métrage nous raconte l’histoire d’un jeune skateur punk défiant le maire d’une grande ville et les lois d’une école d’art. Ne gagnant pas le respect des maîtres de l’école d’art, Shepard Fairey frustré décide de s’attaquer à la plus importante personne de Providence : le maire Cianci. Comment ? en déguisant les affiches du maire, la tête d’André the Giant en lieu et place de la sienne. Un résultat qui donna naissance à la campagne “Obey The Giant“. Frank Shepard prend alors conscience que le street-art est une arme puissante. Découvrez-le dans la suite.

Le street artist français mondialement connu est de retour à Paris. Cette fois-ci, c’est dans le onzième arrondissement, à côté du métro Charonne, que Space Invader nous fait profiter de sa nouvelle œuvre : un panthère rose version 8-BIts. Elle trône fièrement impasse Delaunay. Se faisant rare médiatiquement depuis quelques années, en dehors de son apparition dans “In bed with Invader” dont on vous a parlé, Space Invader nous donne enfin de ses news à travers cet hommage au dessin animé de H. DePatie et Friz Freleng. A découvrir dans la suite, mais le mieux est de lui rendre une petite visite.

Crédit Photos : unoeilquitraine

Connu principalement sous le nom de “Twist”, Barry McGee démarre le street art dans le milieu des années 80, dans les rues de San Francisco. Aujourd’hui ses œuvres arborent encore la plupart des murs, des immeubles ou des boites aux lettres. Devenu une véritable icône du street art, il a récemment customisé le mur de 900m2 du Mark Morris Dance Center de Brooklyn. Un résultat superbe, représentatif de la patte de l’artiste. Couleurs, illustrations, typos… le tout est clipé, par chance. Profitez dans la suite le street-artiste à l’œuvre.


Notre copine Ugly Mely nous a révélé un artiste talentueux : Kevin Cyr. New Yorkais, son créneau est l’illustration de camionnettes et de vans entièrement taggués. On en croise souvent dans les rues de France, mais pour l’artiste américain, il s’agit d’un art à part entière. Tagguant entièrement des vans, des voitures, des camionnettes, ou des caravanes, l’artiste Kevin Cyr tire son inspiration directement du tag et du street-art. Découvrez cet illustrateur de talent dans la suite, avec quelques images de son œuvre. Comme d’habitude, direction son site pour plus d’infos.

Filmé par le graffeur Français Hermes et produit par High 5 films, Miami Vices est un court métrage sur les travaux du street artist américain Above pour le compte d’Art Basel. C’est la première fois que l’artiste accepte de se montrer. En maître de la typo et de la proportion, on le voit en pleine réalisation de ses œuvres dans les rues de Miami. Ce projet a été rendu possible grâce à la galerie White Walls. Vous apprécierez les procédés artistiques de l’américain pris sous toutes ses coutures, ainsi qu’une technique inédite de lettrages géants en pointillisme. A découvrir dans la suite.

MIAMI VICES (uncut / full version) from ABOVE on Vimeo.

STREET ART IRANIEN

November 22nd, 2012 | Posted by TomDek in ART, CULTURE & BONS PLANS - (0 Comments)

Le street art ne connait aucune frontière, puisqu’on peut l’observer un peu partout dans le monde, même dans les pays aux régimes dits “sensibles” comme l’Iran. Deux frères symbolisent cette révolution du street art iranien : Icy et Sot. Originaires de Tabriz, ils envahissent les murs des rues de Téhéran pochoirs engagés sous le bras.

Cette activité déjà dangereuse, l’est d’autant plus dans un régime où l’opposition est durement réprimandée et condamnée. Ils risquent la prison pour crime politique ou satanisme en critiquant ouvertement et aux yeux de tout le monde la société iranienne et ses partisans. Découvrez quelques unes de leurs œuvres dans la suite, sinon rendez-vous sur le site icyandsot.com.

Source: Beware

WE LOVE TUMBLR #2

July 13th, 2012 | Posted by TomDek in DESIGN | MUSIQUE | STYLE - (0 Comments)

Nous revenons aujourd’hui avec une deuxième sélection que nous aimons particulièrement réaliser. Une recherche de Tumblr, qui inspirent notre quotidien.

Le menu pour cette deuxième WE LOVE TUMBLR: models, street-art, hip-hop, photographie, lifestyle, mode…

Stylee-wars graffiti: bienvenue dans l’univers du graffiti et de ses acteurs. On y retrouve une très belle collection de photos street-art mondialement connues.

I’m Still Breathing: tenu par une jeune fille de Portland, ce Tumblr regroupe de nombreuses photos qu’elle choisit avec soin pour décrire sa personnalité.

Retro + Urban Times: le monde du hip-hop moderne décrit sous tous ses aspects : Mode, Rappeur, Models, Art… Ainsi, les fans de Kanye West, Jay-Z ou encore Pharell Williams pourront les admirer sur de nombreuses photos.

 

 

Colette X BWGH 2012 SWEAT

Colette parle désormais français. Fruit de l’association entre la boutique parisienne Colette et la jeune marque Brooklyn We Go Hard dont on vous a déjà parlé, deux sweats font leur apparition. Inspiré par les couleurs de la boutique, le sweat prone que “Colette parle Français”, reprenant la phrase qu’orne les pulls de la marque BWGH “Brooklyn parle français”. Disponible chez Colette pour 110 euros.

Graffiti à New York : réédition du livre culte de graffiti

En 1973, le photographe Andrea Nelli s’est rendu pour la premiere fois à New York. Immédiatement, la culture du graffiti le fascine. Aidé par un graffeur local, Coco144, il rentre dans le monde fermé de cet art en plein boom. Le résultat est ce livre : Graffiti A New York, paru en 1978. Etant l’un des premiers livres consacré au graffiti, il devient la référence du mouvement. Whole Train Press éditeur italien, lui rend hommage avec une réédition luxe. 150 clichés et témoignages des plus grands graffeurs de l’époque. 190 pages, disponible sur Allcity.fr pour 24,90 euros.

 

Ransom by Adidas Alan CS Fall / Winter 2012

Adidas pour sa collection automne hiver 2012 nous dévoile sa nouvelle sneaker by Alan CS. Très cool, elle a un style vintage avec une frise colorée au dessus du talon. Dispo en deux couleurs : gris clair / bleu ou gris foncé / vert. Disponible pour 149 euros sur Afew.

Coca-cola light ft. Jean-Paul Gaultier.

Après leurs différentes collaborations avec Karl Lagerfeld, Mika ou encore Daft Punk, Coca-Cola débarque avec trois nouvelles bouteilles désignées en par le plus célèbre des couturiers Français : Jean-Paul Gautier.  Des bouteilles tatouées disponible dans 9 pays Européen à partir de Juin 2012.

AIR YAWNZY 2

Vous n’avez pas eu vos Nike Air Yeezy 2 by Kanye West, pas grave, pour vous consoler, direction le site Everypeoples en acquérant la Air Yawnzy 2. Une version papier de la sneaker qui a fait le buzz cette année. Ce ne sont pas les vraies mais c’est déjà cool. Dispo pour 3 euros ici.

 

Sources: UglyMely, WATM, GraffitiArtMag, Highsnobiety

Quand deux grands noms du street-art collaborent pour une collection capsule, cela ne peut que nous réjouir. Grand ami de Basquiat, Keith Haring serait au panthéon du street-art s’il en existait un. Shepard Fairey a décidé de rendre hommage à l’une des icônes du pop-art en reprenant certaines de ses œuvres pour sa marque Obey.

Tee-shirts, sweats, vestes Teddy, militaires, casquette, bonnet… tout y passe pour cette collection capsule. Découvrez dans la suite les images du shooting du lookbook, ainsi que les premiers articles visibles. Vivement, vivement la sortie prévue aux alentours de septembre.

Quelques photos du shooting du Lookbook:

Maître incontesté du street art Français et figurant parmi les références mondiale en la matière, le street artiste Invader revient sur le devant de la scène avec la sortie du deuxième opus de l’invasion de Paris, auto-publié par l’artiste. L’invasion de Paris 2.0 sera dispo dans la semaine dans les librairies.


Autre bonne nouvelle, si vous avez raté l’expo 1000 de l’année dernière, une séance de rattrapage sous forme de vidéo est sortie aujourd’hui. Une nuit entière dans la peau du street artiste. In Bed with Invader, vous fait découvrir l’envergure et le quotidien nocturne d’Invader. Bonne route.

 

Source: GraffitiArt